Alerte à Zootopia | Mako le hamsterman
 :: iii.zootopie :: savanna central :: plage

Invité
Invité
Mer 11 Juil - 16:10




Alerte à Zootopia

We are Siamese if you please
We are Siamese if you don't please
We are former residents of Siam
There are no finer cat than I am


Soleil radieux. Haut dans le ciel. Une douce chaleur apaisante et relaxante à me donner des envies de ronronner. Confortablement lovée dans le transat’ de la terrasse. C’est ainsi que débute les vacances et je n’ai aucune honte à paresser telle la chatte d’appartement que je suis. Pendant que Sophie, la malheureuse, fait je-ne-sais-quel-sport je-ne-sais-où. La grande folle ! Courir par ce temps, quelle drôle d’idée ! C’est un temps à faire trempette dans de l’eau azur et non pas dans sa propre sueur.

Et puis. Et puis, en toute franchise, j’estime mériter de me reposer un peu. La fin de la licence aura été particulièrement éreintante. Je ne cherchais pas seulement à obtenir un diplôme que je savais déjà acquis, mais la meilleure des mentions. C’est ainsi que j’ai travaillé d’arrache-patte. Sacrifiant même quelques sorties avec Soso sur l’autel des études. Mais maintenant, oui maintenant, je peux enfin prétendre au repos du juste. C’est en tout cas ce à quoi je pensais quand j’ai voulu essayer de faire trempette dans le jacuzzi.  

Essayer seulement et c’est bien là que le bât blesse. Pour je ne sais quelles raisons mystiques, il m’est impossible de faire fonctionner les remous. Soupire contrarié. Obligée de contacter un dépanneur qui tente d’abord de m’expliquer la marche à suivre au téléphone. Et puis quoi encore ! Faut-il donc que je le répare moi-même ? Trop de contrariété en ce début de vacances ! Après avoir sommé le gusse de se bouger le postérieur, ou à défaut d’envoyer celui d'un autre, je décide d’aller à la plage : impossible de me faire dépanner avant demain. Diantre alors, je l’aurai cette baignade !

Je prépare diverses affaires et je file dans un taxi. Hors de question de souffrir des transports en commun par cette chaleur. Même si je dois avoir l’air maligne avec mon transat gonflable dans mon taxi. Quelle prédatrice ! Une fois à la plage, je retire ma robe – j’avais mon maillot en dessous – et je file vers le premier mâle pour battre des cils dans l’optique qu’il me gonfle mon transat. Ceci fait, je peux me jeter dans l’eau. Ou plutôt sur l’eau. Un bouquin d’anthropologie entre les mains. Oui, toujours. Mais c’est un plaisir que de s’instruire. Lunettes de Soleil sur le bout du nez.

Le temps passe et passe. Si bien plongée dans ma lecture, je ne remarque pas que mon embarcation de plastique dérive dangereusement. Avant d’essuyer une puissante vague qui m’engloutit. Piquée de surprise, je panique et bois la tasse.

Une chatte à la mer !



HRP : Maillot ici.
love.disaster




Messages : 43
avatar
Mako L. Brodie
étudiant en commerce & nageur sauveteur + hamster
Dim 15 Juil - 11:40

Pieds dans le sable, le grondement sourd des vagues résonne à ses oreilles, résonne comme une profonde berceuse. Lunettes de soleil sur le nez et planche de surf à son côté, Mako n’est jamais aussi détendu que lorsqu’il se rend à la plage. Alors, il y a bien quelques enfants pour crier, un peu plus loin. Cependant, les rires lui égayent le cœur plus qu’ils ne l’agacent. Un sourire pendu au bout des lèvres pendant que ses doigts tapotent nonchalamment les grains salés sous lui, comme pour répondre au rythme d’une musique qu’il serait seul à entendre, aujourd’hui n’est pas jour de service, et pourtant.

Pourtant ses sourcils se froncent quand il accroche – du coin de l’œil – à cette bouée gonflable qui dérive plus loin, avec sa propriétaire. L’eau s’agite et la demoiselle ne semble pas se rendre compte de quoi que ce soit, plongée dans la lecture de son livre. Les doigts remuent – plus nerveusement à présent – , dans un sens, Mako ne peut pas lui reprocher de se détendre au point de faire abstraction de ce qui l’entoure. Lui-même se rendait ici pour cette simple raison. Cependant, ce qui devait arriver finit par se produire. La mer remue, ouvre sa gueule béante et, d’un coup brusque, retourne l’embarcation.

Le hamster se redresse vivement, jetant ses lunettes au sol et, se saisissant de sa planche de surf, précipite sa course dans l’eau. Le corps frappe les vagues d’un choc frais qui tend ses muscles – feraient trembler ses os s’il n’était pas en action – puis, se jetant sur le ventre, il commence à ramer de ses bras pour rapidement rejoindre l’inconnue. Mako avait l’habitude, réactif. Une fois sur place, il plongea pour l’attraper par le bras et la remonter fermement sur sa planche.

― Accrochez-vous !

Consciencieux, il la maintient, lui-même à moitié immergé dans l’eau, par la taille. De par leur différence de carrure, le rouquin sait qu’il pourra l’emmener avec lui, si elle n’en a pas la force. L’étudiant penche un peu la tête, les cheveux déjà trempés qui lui retombent sur le front, l'air soucieux.

― Vous allez bien ?



icone de 100x100

-Smile
un grand merci à Yun et Zach pour les avatars ♥




Invité
Invité
Lun 16 Juil - 12:10




Alerte à Zootopia

We are Siamese if you please
We are Siamese if you don't please
We are former residents of Siam
There are no finer cat than I am


La vague s’abat violement sur moi. Une vague qui serait sans doute parfaite pour surfer dessus telle une princesse. Il n’en est rien présentement. Elle retourne mon transat gonflable et je chavire. Me faisant ainsi engloutir sans vergogne par la puissante mer. Bien que je sache évidemment nager, la surprise allant, je ne réagis pas sur le coup. Plutôt, je ne réagis pas intelligemment et je suis piquée de panique. A défaut de remonter à la surface, je ne fais donc que boire la tasse. L’eau salée s’engouffre désagréablement dans ma bouche. L’envie de tousser me prend, mais difficile au milieu de l’eau !  

Dans un élan tardif de lucidité, je brasse enfin me petites jambes et lèves les bras pour remonter. Je remonte effectivement, mais avec l’aide salvatrice d’un preux chevalier à n’en pas douter. De ses puissants bras, il m’attrape pour me remonter et me caler entre lui et sa planche de surf. Les bras ainsi posés sur la planche et à bout de souffle, je tousse de tout mon soûl. Me laissant ainsi incapable de répondre à sa question dans la foulée. « Ça va… Il me reste encore huit vies. Vous en faites pas. » Savoir faire preuve d’auto dérision en toutes circonstances, c’est important ! A moins que ce ne soit juste une marque de nervosité ?

Reprenant tranquillement mes esprits entre les bras de mon sauveur, je réalise alors qu’il sent le rongeur. Nous vivons une époque bien étrange si les proies ont plus de balls que tous les prédateurs réunis de la plage ! Sans doute préféraient-ils continuer leur bronzage plutôt que de sauver une chatte en détresse. Ça se la pète à exhiber des abdos, mais dès qu’il s’agit de se mouiller un peu. Étrangement plus personne ! Souhaitant voir mon sauveur, je me détourne pour lui faire face et prends maintenant appui sur ses épaules de mes petites mains.

Quelle surprise de constater que mon beau sauveur a troqué des tablettes en chocolat pour de la mousse ! Bien que ses épaules soient effectivement larges, sa corpulence est plus ronde que tonique. Sa bonne bouille ronde pourrait même donner envie de lui tirer les joues dans d’autres circonstances. Il a des traits qui lui donnent un faux air d’indien. Un indien roux, voilà qui est originale ! A en juger d’ailleurs par son minois, je suppose que nous avons à peu près le même âge. « Merci. » lancé-je dans un sourire, les bras autour du cou de mon chevalier-indien du moment. Ou plutôt chevalier des mers ayant troqué son cheval blanc pour une planche de surf ! Je finis enfin par réaliser que les bretelles de mon maillot se font la malle depuis mon naufrage. Bretelles que je remets vivement. Oupsie !

Bien vite, alors que je porte mon regard derrière le rouquin, voir mon transat gonflable dériver me fait remarquer quelque chose d’autrement plus important que de lui avoir exhibé malgré moi ma poitrine. « Hey mais ! Mes lunettes de soleil ! Mon livre ! C’est une édition limitée signée par mon prof ! Faut le sauver ! » te lancé-je, à toi mon beau sauveur. Oui, j’ai le sens des priorités ! Surtout mon livre, il va être fichue le pauvre.

Comme on est jamais aussi bien servi que par soi-même, je prends une inspiration avant de me laisser glisser contre toi pour fondre dans l’eau et partir en quête sous-marine de mes précieux !



love.disaster




Messages : 43
avatar
Mako L. Brodie
étudiant en commerce & nageur sauveteur + hamster
Mer 18 Juil - 19:54


Le haut du corps légèrement courbé contre la demoiselle, Mako l’observe comme il le peut en attendant une réponse. Il veille, dans le même temps, à surveiller toute réaction qui pourrait être alarmante. Mais c’est avec humour que la féline victime répond. Un soupir de soulagement lui échappe. Ce n’était qu’une vague rebelle, une simple chute mais, qui sait, le pire est si vite arrivé. Il y a des rochers non loin qui, grâce au courant, auraient pu cueillir la jeune femme. Ou bien, il y existe toujours des personnes qui ne savent pas – ou peu – nager mais qui pourtant, n’ont pas la crainte de partir sur une bouée, se sentant protégés.

Mako se redresse, quand la blonde se retourne contre lui, en haussant un sourcil. Très sincèrement, il préférerait qu’elle reste accrochée à la planche, simple question de sécur – …
Son regard glisse trop bas l’espace d’une seconde et le hamster détourne les yeux, par politesse. Il n’était pas particulièrement gêné par la nudité. Au contraire, le surfeur appréciait passer du temps au Mystic Spring Oasis, histoire de se rapprocher de la nature, de leur instinct animal.

Il sourit donc au remerciement, tout en hochant doucement la tête. Hem. Dans l’instant, c’est surtout que le hamster ne veut pas embarrasser la jeune femme et, étant donné sa réaction quand elle se rend compte de cet étalage de peau, cela ne fait que le conforter dans cette idée. Heureusement, l’incident gênant est bien vite réparé. Si vite que la féline s’inquiète de son libre.

― Je pense que vous devriez rester i–  …
Pas le temps d’aller au bout de sa pensée qu’elle se dégage de sa présence pour plonger.

― … mais !

Bon sang!

Mako prend une seconde pour lever les yeux au ciel. Il l’avait aidé, elle l’avait remercié, c’était bien. Et voilà qu’elle retournait sous les vagues pour ses affaires. C’était quoi ce genre de personne ? Ainsi, le rongeur consenti à lâcher sa planche pour la rejoindre. S’il arrivait quelque chose à la jeune femme, là tout de suite, ce serait de sa faute. Sa responsabilité.
S’il ne trouve pas son livre, ce sont ses lunettes qu’il attrape, en remontant à la surface. Il surveille alors sa silhouette, sous l’eau, guettant le moindre problème alors qu’il se tient à sa planche, doucement secouée par le remous – heureusement plus doux, à présent – des vagues.

― … Mademoiselle ?



icone de 100x100

-Smile
un grand merci à Yun et Zach pour les avatars ♥




Invité
Invité
Jeu 19 Juil - 17:27




Alerte à Zootopia

We are Siamese if you please
We are Siamese if you don't please
We are former residents of Siam
There are no finer cat than I am


C’est non sans une certaine pointe de regrets que je quitte les puissants bras de mon chevalier indien des mers. Quand bien même il est des biceps d’une taille indécente, contrastant donc avec sa mousse d’abdos, il convient de garder ses priorités à l’esprit ! En l’occurrence, la priorité est de retrouver mes affaires avant qu’elles ne coulent pour de bon et se mêle au sable du fond de mer. Forte de ma taille de chatte de poche, je glisse pour m’échapper de ses bras et pars en exploration sous-marine.

Plonger. Chercher. Trouver. Remonter. Dans la théorie, ça a l’air plutôt simple. D’autant plus que l’eau est claire. Aussi, je n’ai pas trop de mal à discerner faune et flore aquatique. Dans la pratique, c’est particulièrement gênant de plonger sans lunettes pour protéger mes yeux de l’eau. Autant dire qu’il n’est pas dans mes habitudes courantes de faire ce genre de vadrouilles ! Alors que je me faufile sous l’eau avec toute la grâce d’une chatte qui découvre alors qu’elle n’est guère amphibie. Après quelques secondes, j’aperçois un truc. Oui, un truc ressemblant vaguement à un livre en train de choir le plus sereinement du monde dans les profondeurs abyssales. Ni une, ni deux. Je fonce ! Du moins aussi vite que je le peux.

Bingo. C’est bien mon livre ! Je l’attrape par la couverture et remonte du plus vite que mes pattes me le permettent vers la surface. Alors que ma tête refait surface, je prends une profonde inspiration. Pas de traces de mes lunettes. Triste nouvelle. A moins que mon sauveur du jour ne l’ait trouvé ? Je détourne la tête vers le rouquin. Faisant un signe de main et affichant un sourire. Poussant le vice jusqu’à lever le livre pour lui montrer que je fus victorieuse. Toute fière ! Je constate qu’il a mes lunettes. Parfait ! Je nage vers mon transat gonflable et pose le livre dessus avant de nager vers le rongeur en trainant ledit transat.

Je lâche un petit : « Mon héros ! » en arrivant de nouveau à ta hauteur. Avant de récupérer mes lunettes. « Merci encore ! » Lunettes de soleil que je pose à leur tour sur le transat. C’est à ce moment que j’entame l’examen du livre. Plutôt ce qu’il en reste. L’ancre bave quand les pages se décollent. « J’vais avoir l’air fine quand j’vais demander à mon prof de m’en dédicacer un nouveau… » dis-je plus pour moi-même qu’autre chose. En même temps, c’était pas l’idée la plus intelligente que j’ai eu. Je dois bien l’admettre. On sent la bonne chatte d’appartement qui n’est pas habituée aux vagues plus fortes que celle de son jacuzzi ! Un livre si passionnant… rah je suis trop bête !

Enfin bref, n’y pensons plus comme dirait l’autre. Je porte de nouveau mon attention vers toi. « Mon chevalier indien des mers veut-il une glace en récompense ? » lancé-je dans un sourire. Et puis, au vu de ton bidou. Tu n’es plus à ça près ! Si tu réponds par l’affirmative, nous n’aurons qu’à nager jusqu’à la plage et aller dans un des buibuis. Après avoir récupéré la monnaie que j’ai prise avec moi et cachée sous ma serviette.

Dommage que la mer soit de nouveau calme. Dans le cas contraire, cela aurait été un bon prétexte pour profiter de tes bras musclés !



love.disaster




Contenu sponsorisé





Page 1 sur 1