Gneu [ Pv Sophie ]
 :: iii.zootopie :: centre ville :: quartier gastronomique

Messages : 25
avatar
Jameson Jones
chômeur + lézard
Jeu 12 Juil - 17:25

« Demain soir à 20h, au petit Italien à droite de mon immeuble tu vois ? T'as intérêt de venir ! »

En lisant ces mots affichés sur ton téléphone portable, tu te grattes les cheveux, agacé. On est demain, et l’horloge du téléphone lui indique qu’il est bientôt 19h. Oui, tu viens de remarquer le message en te réveillant de ta sieste. Tu soupires, jettes ton portable sous l’oreiller et sort du lit, attrapant au passage un t-shirt et un short qui trainaient pour te diriger vers la salle de bain. Autant être un minimum propre et réveillé.

Parce que oui, même si tu vas surement être à la bourre, tu vas y aller à ce rendez-vous. Même si tu sens le plan relou, ça reste ton amie d’enfance, si ce terme te parles un minimum. Puis ça fait des jours que t’es pas sortis, tu te dis que ça te fera du bien, peut-être, de rencontrer des gens. T’en profitera pour acheter deux/trois trucs nécessaires à ta survie. Une fois suffisamment vivifié par l’eau froide, tu coupes le robinet de la douche et sort de la baignoire pour t’essuyer rapidement et t’habiller. Un coup rapide de peigne et tu caches ta tignasse sous un bonnet. Tu profites de ce passage imprévu dans le monde extérieur pour aller jeter les poubelles, autant éviter d’avoir à ressortir plus tard, puis tu te diriges tranquillement vers le point de rendez-vous, écouteurs dans les oreilles.

Tu marches d’un pas las, sans faire vraiment attention à ce qui se passe autour de toi, te remettant une juste en tête les souvenirs que tu as avec Sophie.
Aussi loin que tu te souviennes, elle a dés le début été à tes côtés, du moins avant que tu ais tes périodes de disparition totale. C’était marrant de jouer avec elle gosse, même si elle était un peu emmerdeuse sur les bords. Encore aujourd’hui d’ailleurs. Mais bizarrement, vous vous appréciez bien, et tu t’es fait à sa présence. Ça te ferait même un vide si tu ne l’avais pas dans ta vie.
Bon après, t’aimerais qu’elle soit moins sur ton dos, mais tu peux pas y faire grand-chose.

Bref, te voila devant le restaurant après une dizaine de minute de retard. Pas de touffe blonde à l’horizon. Alors tu rentres directement, te disant qu’elle doit attendre à l’intérieur, bingo.
Tu t’approches de la table nonchalamment et lui fais un signe de la main.

- Salut ! Je suis en retard…


Non tu t’excuses pas, parce que tu n’es pas désolé et que tu sais que ce n’est pas la peine. Enfin tu t’en convaincs surtout…
Allez, tu fais des efforts pour paraitre social

- Comment vas-tu ? J’ai pas répondu à ton sms parce que je l’ai vu qu’aujourd’hui, enfin tu sais…. Mais je suis content que tu sois venue malgré tout.

C’est sincère, même si ces mots ont du mal à sortir, et ça te gênes après coup. T'essayes de masquer ça en attrapant la carte et en te plongeant dans les différents plats proposés




Invité
Invité
Jeu 12 Juil - 22:50


GNEU ! (Retrouvailles aussi) Avec Jameson

Sophie avait envoyé la veille un message à un ami de longue date, Jameson. Mais ce petit enfoiré n'avait pas répondu. Il fallait dire que cela n'étonnait pas énormément la jeune femme qui s'était habituée au caractère de son ami et qui n'y faisait plus attention. Alors elle avait tout de même décidé de se rendre au rendez-vous qu'elle lui avait proposé, dans un petit restaurant italien juste à la droite de son immeuble. Elle s'était donc préparée pour l'occasion, elle avait enfilé une combinaison-short bleu ciel avec un gros noeud dans le dos et un décolleté léger, ainsi qu'une paire de sandales à talon blanche.

▬ Chacha, je m'en vais, j'ai rendez-vous avec Jameson ...

Silence radio. La sportive passa la tête dans la chambre de sa soeur et la voyait étendue sur le lit en train de lire un de ses bouquins d'anthropologie, son casque sur les oreilles, bougeant ses pieds en rythme avec la musique qu'elle écoutait. Sophie savait à quel point Charlotte n'aimait pas être dérangé pendant ses révisions et la laissa donc avec un petit mot sur la table de la cuisine la prévenant qu'elle ne dînerait pas avec elle ce soir là.

Ponctuelle, elle arriva cinq minutes à l'avance, et quand l'heure fut arrivée, elle alla s'installer à la table qui lui était réservée avec son ami.

Cinq autres minutes passèrent sans que la tignasse brune de son ami fasse son apparition : Même s'il ne venait pas, Sophie prendrait une assiette de leurs succulentes lasagnes.

Aux environs de 20h10, Jameson finit par arriver, soulevant qu'il était en retard. Sophie jeta un oeil à son portable puis un à son ami.

▬ C'est sûr que c'est pas la qualité que je préfère chez toi, la ponctualité.

La jeune femme était piquante avec son ami, comme d'habitude. Elle le regarda lentement s'asseoir face à elle, les yeux perçants. Puis il décida d'ouvrir une réelle conversation laissant les traits de la chatte se détendre lentement, offrant même un léger sourire. Il laissa au passage une explication quant à la non-réponse de son sms.

▬ Je vais bien, et toi ? Explique moi comment tu as fait pour voir mon sms presque 24h après que je te l'ai envoyé ? T'étais avec une fille, c'est ça ?

Sophie lui fit un clin d'oeil complice, essayant de lui tirer les vers du nez, histoire d'ajouter du piment dans cette conversation et surtout pour s'intéresser à la vie du jeune homme.

▬ Allez, raconte moi, t'en es où ?

©️ Lady sur Epicode




Messages : 25
avatar
Jameson Jones
chômeur + lézard
Ven 13 Juil - 14:58

Tu hausses les épaules a la pique de la jeune fille :

- Si ça te gênes tant que ça, tu peux arrêter d’arriver en avance, tu attendras moins.

Tu dis pas ça par méchanceté, t’as juste jamais compris pourquoi elle était autant à cheval sur l’heure, surtout si c’était pour au final se retrouver seule à poireauter. Puis c’est pas comme si tu considérais ta compagnie comme quelque chose d’agréable à laquelle il fallait se presser. Mais qu’importe. Tu soupires devant le nombre trop conséquent de choix de plat, et quand le serveur vient vous interrompre, tu lui annonces que tu prendras la même chose que Sophie, même si t’as pas écouté son choix.

Quand cette dernière cherche à savoir la raison du sms vu si tard, tu sais pas trop quoi répondre, et tu restes de marbre façe à son allusion.

- Une fille ? Faudrait qu’elle soit aveugle pour vouloir de quelqu’un comme moi. Non je devais trop être concentré dans mon jeu je suppose.

Puis c’était pas comme si t’étais un accro des portables. Et que tu en recevais des masses aussi. Alors tu vois pas trop l’intérêt de le regarder tout les jours.

- Pour le moment je suis sans emploi, enfin je viens de me faire virer de l’usine où je travaillais depuis deux mois. Enfin disons plutôt que j’ai fais en sorte de me faire licencier, parce que bon, le travail à la chaîne c’est trop fatiguant puis c’était des horaires tout moisi où tu commençais à 6h du mat.

Tu regrettes donc pas ce choix, comme à chaque fois de toute façon. T’es incapable de tenir un job de toute façon. Leger soupir, t’aimerais bien pouvoir vivre sans bosser, ça t’enlèverait un poids.

- Donc j’en suis nulle part, j’imagine. Dis-tu en te grattant le menton, pas comme si ça faisait 27 ans que c’était le cas. Et toi euh… trente secondes de pause pour te souvenir ce que ton amie faisait la dernière fois… t’es toujours en fac de…sport ? Ça se passe bien ? Un copain en vue ?

Tu la fixe en disant ça, c’était plutôt une belle fille, ça t’étonnerais pas si elle avait un copain ou même des flirts par-ci par-là.


James gromelle en #FEC747




Contenu sponsorisé





Page 1 sur 1