éclipse lunaire - ft. yun
 :: iii.zootopie :: savanna central :: grande place

Messages : 20
avatar
Amaryllis L. Brown
staff + étudiante en cancérologie + maki catta
Lun 30 Juil - 5:22


éclipse lunaire

amaryllis & yun

et elle a hâte, amaryllis. parce que ça fait des jours et des jours qu’elle attend ce moment. ce soir, ce n’est pas n’importe quel soir. dans le ciel aux alentours de vingt-deux heures, il va se passer un spectacle incroyable. le genre d'événements qui n’arrivent qu’une fois tous les dix ans: l’éclipse lunaire.
et la prochaine, elle ne sait pas quand elle aura lieu. mais elle se doute bien qu’elle ne sera plus là.
alors, ce soir, elle veut en profiter. parce que c’est peut-être la seule occasion pour elle d’observer un tel spectacle.

il est vingt heures, c’est le moment qu’elle a choisit pour sortir de chez elle. vêtue d’une petite robe blanche et d’un gilet. vue la chaleur de l’été, le gilet n’est sûrement pas nécessaire, mais amaryllis ne veut prendre aucun risque. elle est déjà assez malade.
elle ne veut pas s’affaiblir encore plus.

elle marche à travers les rues de savanna central, elle s’aide de son bâton de bois pour avancer doucement.il lui faut une vingtaine de minutes pour se traîner jusqu’à la grande place. c’est là qu’elle a rendez-vous.
de sa poche, elle sort son téléphone pour se hâter de taper un message sur le clavier. « salut yun, je suis arrivée ! je t’attends sur un banc au coin de la grande place !! à tout de suite ^-^ » et hop, elle l'envoie.
puis, comme indiquée dans son message, elle va s'asseoir sur un banc,  déposant sa canne sur le côté.

elle attends un peu, elle est en avance. elle a hâte de le retrouver, yun. elle a hâte de passer cette soirée avec lui. parce que ça fait plus d’une semaine qu’ils ne se sont pas vu. il lui manquait.
d’habitude, ils se voient à la bibliothèque. elle aime beaucoup y aller, amaryllis. elle s’y sent bien là-bas, parmi ses livres. mais cette semaine, elle n’a pas pu passer le voir. trop de rendez-vous à l'hôpital, trop d’analyses, trop d’examens.
elle n’en pouvait plus.

alors elle lui a proposé de venir voir l’éclipse avec elle ce soir. parce qu’elle avait envie de passer du temps avec lui. parce que leur discussion, parce que cette sortie, parce que yun, c’est un peu sa bouffée d’air frais.
et voilà sa chevelure claire qui arrive en face d’elle. elle voudrait se lever pour l’accueillir, mais ses jambes frêles l’en empêchent. alors elle attends simplement qu’il vienne jusqu’à elle avant de lancer dans un grand sourire innocent : « coucou ! comment tu vas yun ? ça faisait longtemps ! je suis contente que tu sois venu ! »
oh ça oui, elle était ravie. ravie de pouvoir passer cette soirée avec lui.
ils allaient pouvoir admirer les astres et se conter leurs aventures.





Messages : 41
Age : 21
avatar
Yun Mechtcherski
staff + étudiant & bibliothécaire + tortue
Lun 30 Juil - 18:31









Eclipse Lunaire




M U S I Q U E

La porte de l'appartement claque, le sac est envoyé sur le lit, un garçon tatoué était rentré chez lui, sa journée n'avait pas été des plus faciles, déjà qu'il a du mal à dormir en ce moment le travail lui prend une énergie et un temps fou. Il aimerait avoir la liberté de ne rien faire de ses journées, mais il est forcé d'entretenir une activité qui lui ramène des sous sans quoi, il serait dans l'incapacité de payer son appartement. Lorsqu'il a quitté sa maman et son beau-papa, il s'était dit qu'il pourrait enfin vivre comme bon lui semblerait sans lois, mais au final, même sans eux, il reste régler comme une horloge. Se lever à telle heure, se coucher à telle heure ; ce genre de baratin quotidien que toutes les personnes victimes du métro, boulot, dodo se plaignent. Si tout pouvait s'éclater, valser et s'envoyer en l'air pour qu'un instant, on puisse vivre comme bon nous semble sans avoir à être dicté par un fil vers une destinée que tu ne souhaites pas avoir. Le garçon est exaspéré, les gens ne sont pas sympas, pas agréables, mais ce qu'il a encore du mal à comprendre, c'est que lui non plus n'est pas la personne la plus avenante que le monde ai pu porter. Et puis y a toujours ce mec dans sa tête, se blond qu'il avait rencontré il y a de ça quelques jours. Il souffla.

Ce soir serait meilleur, ce soir ça sera bien mieux. Yun prit son vieux téléphone tout en remontant ses lunettes sur son nez histoire de bien voir l'heure et le lieu de rendez-vous où il devait se rendre. Pas quelque chose de professionnel pas un date, simplement une sortie. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas simplement sorti pour prendre l'air avec quelqu'un. Une amie qu'il avait rencontrée à la bibliothèque. Cliente régulière et particulièrement passionnée par les mêmes choses que notre blondinet. Il est plutôt heureux d'avoir rencontré quelqu'un comme elle qui croque la vie à pleines dents exprimant avant confiance et singularité ses passions. Chose que Yun aurait du mal à affirmer. À une époque, on lui interdisait de lire des livres et aujourd'hui, il passe sa vie avec. Doux paradoxe d'une vie brisée et cachée.

Il souffle, encore, comme d'habitude. Il a chaud, il fait bien trop chaud dans ce pays, tout les étés, c'est ce qu'il se dit. Au loin, on entend le chant des cigales étouffé entre les bruits de voiture et des passants bien décidé, eux aussi, à assister au spectacle éphémère que nous offre cette soirée. Il est dix-neuf heures et notre cher Yun n'a pas rendez-vous avant vingt heures trente, alors, il se dit qu'une douche et une balade à vélo lui ferait le plus grand bien avant de rejoindre Amaryllis à la grande place. Cheveux humides, short en jean plutôt court, grand haut blanc léger et lunettes sur le nez, il était prêt. Il prit son sac au cas où, on ne sait jamais, puis, depuis l'agression à Noctural Distrinct, il se dit qu'une bombe lacrymogène ne serait pas de trop, surtout s'il sort accompagné. Cheveux ce pliants et se tortillant au grès de l'air parcourant son visage à toute vitesse rythmé par les bruits des pédales s'écrasant sous le poids de ses pieds, Yun se sentait libre.

Lorsqu'il regarda l'heure, vingt heures vingt, il vu le message de son amie qui était déjà sur place, il se dit qu'il lui restait encore un peu de temps avant de la rejoindre, alors il prit la liberté de passer vers un petit magasin en direction de la place centrale qui vendaient d'excellents milkshakes. Il en prit deux aux goûts fraise vanille afin d'en offrir un à sa compagnie du soir. Une fois arrivé, il accrocha son vélo et arriva doucement au dit endroit, les boissons froides à la main. Il s'approcha doucement vers le visage familier et elle souriait de toutes ses dents, restant assise, heureuse de le voir. Jamais Yun n'avait ressentit cela, cette atmosphère si accueillante, si tendre et agréable, elle avait souhaité le voir et partager un moment avec, et ça, ça le rendait vraiment heureux notre Russe. Il arriva à sa hauteur et elle commença directement la conversation, il la prit dans ses bras un instant, comme pour la remercier de l'avoir invité, la remercier de son accueil si agréable et chaleureux, juste un moment à la prendre dans tes bras parce que toi aussi, tu étais content.

" Je vais très bien ! Encore plus maintenant, je suis très content que tu m'aies invité et puis... Surprise ! "

Il sortit de derrière son dos les deux laits froids un sourire innocent sur le visage afin de discréditer un peu son action, il était de ce genre-là, Yun, a essayé de faire plaisir comme il pouvait même si son budget ne lui permettait pas tout le temps, mais si c'est pour voir le sourire d'Amaryllis, alors ça ne comptait pas.

" J'espère que tu n'as rien contre la fraise ni contre la vanille. "

Son accent Russe toujours dans sa gorge, il lui tendit chaleureusement le gobelet de plastique qu'il tenait dans sa main, le froid lui faisant du bien. Il était rempli au rabord avec deux cerises sur le dessus, une cuillère en plastique à l'intérieur et une grande paille dans le couvercle du gobelet, le liquide était surplombé par une grosse dose de chantilly et un peu de nappage au chocolat. Ça n'était pas grand chose, mais il espérait que ça lui fasse plaisir.
(c) sheitan





Messages : 20
avatar
Amaryllis L. Brown
staff + étudiante en cancérologie + maki catta
Mer 1 Aoû - 17:29


éclipse lunaire

amaryllis & yun

yun l'étreint comme pour lui dire bonjour. amaryllis sourit et le serre contre lui. ça lui fait vraiment plaisir de le voir, et encore plus de savoir que lui aussi est content de la retrouver. alors elle rit en lui rendant son étreinte. « toi aussi tu m’as manqué ! »
et son visage s’illumine quand elle découvre ce que yun apporte avec lui: deux milkshake qu’il tient dans ses mains. l’intention du garçon lui réchauffe le coeur. ça lui fait vraiment plaisir comme surprise, alors elle le remercie d’un sourire chaleureux avant de s'exclamer: « wow ! merci yun, tu es génial ! c’est quoi comme parfums ? » fraise et vanille. parfait. « je n’ai absolument rien contre ces parfums, bien au contraire ! » alors elle attrape le gobelet qu’il lui tend.

elle l’observe un peu: généreux mélange de lait, de fruit, de chantilly et de chocolat. ce n’était pas un milkshake de bas « c’est trop cool ! mais ça ne t’a pas coûté trop cher ? » elle s’inquiète un peu. bien que la gentillesse de yun la touche énormément, elle n’a pas envie qu’il se ruine pour elle.
elle ne pense pas le mériter.
parce qu’il est gentil yun, c’est un bon garçon. alors elle ne veut pas lui causer de problème ou l’embêter. elle l’apprécie beaucoup pour son calme et sa culture. c’est d’ailleurs grâce à cela qu’ils se sont tout de suite bien entendu. quand on partage des passions telles que la lecture, l’art ou la musique, ça rapproche.
elle ne pense pas le mériter.

elle porte la paille à sa bouche pour goûter le dessert. c’est froid, mais savoureux, surtout avec le nappage de chocolat en plus. « en tout cas c’est super bon ! » amaryllis parle vite, amaryllis s’exclame. elle est tellement contente de passer la soirée avec son ami qu’elle ne peut cacher sa joie.
elle récupère sa canne de sa main libre pour se maintenir debout avec plus de facilité. maintenant qu’il est là, elle a envie de discuter et de marcher un petit peu. « bon alors, ta semaine ? ça s’est bien passé ? quoi de neuf » parce que ça fait longtemps qu’elle ne l’a pas vue.

elle n’a pas du tout eu le temps de passer dans sa bibliothèque, ces derniers temps. elle a été bien trop occupée entre ses cours et ses examens médicaux. elle n’a pas du tout eu de moment pour elle, alors sortir ce soir lui fait un bien fou.
et puis, l’éclipse ne vas pas tarder.
et ça va être si beau.
« il paraît que l’éclipse va commencer aux alentours de 22h, ça nous laisse un peu de temps pour nous balader et discuter si tu veux. et pour l’éclipse, je me suis dis qu’on pourrait aller au parc ou sur un toit, histoire d’avoir une belle vue ? » rester en ville avec la pollution lumineuse, très peu pour elle. le ciel est fait pour être admiré de la meilleur manière possible, surtout un soir comme celui là.





Messages : 41
Age : 21
avatar
Yun Mechtcherski
staff + étudiant & bibliothécaire + tortue
Dim 5 Aoû - 18:59










Eclipse Lunaire




M U S I Q U E

Yun a toujours été comme ça, simplement gentil sans jamais rien attendre en retour de qui que ce soit. Le plaisir d'offrir est toujours si agréable, c'est si simple. Dépenser sans compter, donner sans attentes, avoir le droit à des émotions si agréables, le sourire d'autrui qui illumine les visages, c'est beau. Alors, lorsqu'il observa son amie être si enthousiaste à l'idée de boire cette boisson glacée, ressentir le goût froid descendre lentement dans une gorge et la voir simplement, profité de ce présent, ça le rend heureux. Heureux de rendre heureux les autres. Lorsqu'elle vient demander à Yun si ça ne lui avait pas coûté trop cher, il aurait pu sortir un truc du typerien n'est trop cher pour mes amies, mais au final, il ne répondit simplement pas, il hocha légèrement les épaules. Même s'il ne roulait pas sur l'or, il savait que l'amitié qu'il avait à peine construire avec cette jeune fille finirait par simplement devenir éphémère, lorsque sa maladie aura raison d'elle, lorsque le mal qu'elle porte aura fini par la ronger définitivement sans possibilité de retour, sans rien. Alors, au lieu de lui parler de ses soucis d'argent, au lieu de lui montrer qu'il a des faiblesses, il préfère passer du temps, simplement, toujours du temps, on en a jamais assez, surtout elle. Alors non, il ne dira pas qu'il ne roule pas sur l'or, il ne dira pas qu'en ce moment s'est compliqué, il ne dira rien, seulement ce petit hochement d'épaule, esquivant la question, doucement.

Elle se lève, Yun essaie de l'aider, mais il ne préfère pas, il aurait voulu lui proposer son aide, mais lorsqu'on est handicapé, lorsque nous sommes malades, voulons nous vraiment que les autres nous considèrent comme telle ? Voulons-nous vraiment qu'on nous aide ? N'a-t-on pas simplement envie de direje peux le faire moi-même, je ne suis pas infirme, alors il s'abstient, simplement, laissant son regard se perdre ailleurs. Tu as peur de la perdre, Yun, mais tu sais que ça arriveras. Lorsqu'elle se tient debout avec fébrilité, il passe simplement un bras vers son dos, comme pour la maintenir au cas où, comme pour lui montrer qu'il est une protection tout de même, et il la regarde, l'air bienveillant. Il sourit un peu bêtement, voulant toujours garder ce genre de moments encré dans son esprit, ne pas l'oublier.
Il ne t'oubliera pas.

Amaryllis est une poignée d'amour pur, tout simplement, c'est le genre de personnes qui ne cessent de voir le bon côté des choses, de s'accrocher à des images positives, alors ça lui fait du bien à Yun, de respirer comme ça, de se sentir vivant et tellement reposé en sa compagnie. Il l'aime énormément. Elle lui explique son envie de sortir de cet endroit pas très agréable pour observer le phénomène incroyable qui s'offrira certainement à eux à ce soir, un parc, un toit, c'était une bonne idée. Elle lui demanda comment ce n'était pas sa semaine et c'est vrai qu'il y a quelque chose de particulier qui se passa pour notre jeune Russe, la rencontre de cet homme, ce blond aux allures particulières, à l'aura différente. Il sourit en y pensant, puis le perdit bien vite. Toujours pas habitué à ce genre de choses, Yun.

" C'est une super idée d'aller sur un toit ou dans le parc. Tu sais, cette semaine a été fatigante, mais j'ai rencontré quelqu'un d'étrange. Enfin, pas vraiment étrange, juste ... Différent ? "

Il marque une légère pause, sirotant son milk-shake, c'était agréable de boire quelque chose d'aussi frais pendant ses périodes de grandes chaleurs. Ils continuent de marcher pendant quelques instants, Yun gardant le silence réfléchissant à cette rencontre inattendue qui pourtant ne cesse de revenir par images consécutives. Cet homme.

" Tu sais, il était plutôt mignon. Un blond, musclé un certain Eli... Mh. Elirah, Elimah... Je ne me souviens plus. Je sais que son nom de famille est White, et sa tête me disait quelque chose, mais impossible de mettre le doigt dessus, je te jure. "
(c) sheitan





Messages : 20
avatar
Amaryllis L. Brown
staff + étudiante en cancérologie + maki catta
Dim 12 Aoû - 14:07


éclipse lunaire

amaryllis & yun

amaryllis n’est pas dupe. elle voit bien que yun est soucieux. elle a remarqué son regard attentif dès qu’elle s’est mise debout et son bras dans son dos pour la soutenir. alors amaryllis lui sourit comme pour lui dire merci. elle le fait en silence. ce n’est pas quelque chose à dire à voix haute. elle n’a pas spécialement envie d’évoquer ses difficultés à se mouvoir, elle les ressent suffisamment au quotidien comme ça.
et c’est pour ça qu’elle lui est autant redevable. parce que yun aussi ne dit rien. parce que yun a comprit. il la laisse faire, comme une grande. il la laisse marcher par elle-même parce qu’il sait qu’elle n’a pas envie qu’on lui rappel son handicap. mais malgré tout il est là, bienveillant;
au cas où.
et c’est tout ce qui compte.

« j’ai souvent des super idées ! » elle rit. ironie bien placée, simple autodérision. jamais elle ne s’autoriserai à dir eune telle chose en le pensant, mais l’heure est à la plaisanterie et à la bonne humeur, alors elle peut se le permettre. « je te propose le parc, ce sera plus simple pour moi. » elle n’a pas envie de se fatiguer à monter sur un toit. le parc sera très bien.
yun évoque alors une rencontre étrange et l’attention d’amaryllis est décuplée. elle se tourne vers lui, croisant son regard pour mieux l’écouter. le jeune homme lui décrit un garçon qu’il qualifie de “plutôt mignon”. le sourire d’amaryllis s'agrandit et son regard tourne au malice. serait-ce un espèce de petit crush ? « ooooh. mais raconte moi tout ! » yun peine à retrouver le nom du jeune homme. ça amuse fortement la jeune fille. son ami est vraiment le seul capable d’oublier le prénom d’un garçon qui le perturbe autant.

heureusement pour lui, amaryllis a tendance à s’ennuyer beaucoup à l’hôpital.elle a donc lue absolument toutes les revues qui s’y trouvaient. loin d’être fan des magazines sur les célébrité, elle les avait tout de même tous regardé au moins une fois.
et évidemment, elle avait tout retenu.
alors, quand yun tente d'appeler le prénom de cette mystérieuse personne, amaryllis comprend instantanément. « Elijah White. »
c’est une affirmation. elle est persuadée d’avoir raison et que yun parle bel est bien de lui.qui d’autre, après tout ? « mais yun, tu regardes jamais furbook ou hamstragram ? ou bien les magazines ? » et elle lui tapote le dos avec sa canne en soupirant. parce qu’il est trop grand pour qu’elle lui tape le crâne de sa main. alors elle le taquine comme elle peut. « ce mec est super connu ! surtout à zootopie. il est mannequin, ça doit être pour ça que sa tête devait te dire quelque chose. » entre la une des magazines, les publicité à la télé ou dans la rue, c’était fort probable.
« et en quoi est-ce qu’il est… étrange ? » elle a remarqué la manière dont il en parle, yun. un peu pensif, pas trop à l’aise, un peu évasif….
il y a anguille sous roche.

« tu l’aimes bien ? il est sympa ou il est juste beau garçon ? tu l’as rencontré comment ? » c’est pas tous les jours qu’on fréquente une petite star comme Elijah, alors amaryllis elle est curieuse. « je. veux. tout. savoir. » elle insiste sur chacun de ses mots, dans un grand sourire. les aventures de son ami l’intéresse grandement. elle est bien décidée à rattraper cette semaine où elle ne l’a pas vu.  « sinon, le parc est pas trop loin. tu veux qu’on achète quelque chose à manger en plus du milkshake ? c’est moi qui offre cette-fois ci ! » à force de bavarder, ils avaient marché suffisamment pour se rapprocher du parc. il ne leur restait probablement plus qu’une dizaine de minutes avant d’arriver.




Messages : 41
Age : 21
avatar
Yun Mechtcherski
staff + étudiant & bibliothécaire + tortue
Dim 14 Oct - 2:14









Eclipse Lunaire.




M U S I Q U E

Yun savait très bien qu’Amaryllis avait des problèmes pour se déplacer et bien que sa proposition pour le toit fût rejetée, il comprenait tout à fait cela, il n’insista guère, souriant gentiment à son amie alors qu’ils marchaient tranquillement jusqu’au parc. Ils continuèrent ensemble, le Russe soutenant simplement sa compagne de la journée. Ils discutèrent et la jeune femme essaya de retrouver le nom de celui qui semblait troubler l’existence du blond. Elle était de nature curieuse, toujours à l’écoute attendant et aimant les ragots croustillants qu’on pouvait lui apporter. Elle aimait savoir les histoires des autres, car, il supposait que sa vie ne lui permettait pas d’avoir des contes farfelus à conter aux autres.

Yun n’était pas du genre à parler de lui, de sa vie, mais avec elle c’était différent, agréablement différent. Elle était curieuse, toujours, et insister parfois pour qu’il parle de lui. Il faut dire qu’il n’était pas du genre à déballer son existence aux yeux de tous, lui qui en réalité était si introverti, si silencieux, si discret. Il souriait bêtement lorsqu’il parlait de ce blond qu’il avait rencontré dans sa bibliothèque. Il observait son amie, qui semblait réfléchir un instant sur la description que Yun avait pu donner de l’antagoniste.
Elijah White. Oui c’était lui. Ça lui revenait maintenant. Amaryllis avait retrouvé son prénom et son nom de famille. Et presque dans un reproche, elle lui avait demander s’il ne regardait pas ses réseaux sociaux tel que Hamstragram ou Furbook. Non en effet, il ne les regardait pas vraiment parce que la technologie et lui, ça faisait douze, et encore. Alors il se sentait un peu stupide, lâchant une moue un peu gênée.

D’après les dires de son amie, ce type, Elijah White était super connu par la population. Un mannequin connu de tous, principalement dans les journaux et sur Hamstragram… Il n’aimait pas ça, notre Yun. De nature si discrète et si réservé, c’était peut-être une erreur de côtoyer quelqu’un de si réputé. Il n’avait pas spécialement envie de devenir la nouvelle cible des journalistes et des paparazzi. Son but n’étant pas de se montrer aux autres et encore moins de faire la couverture des journaux. Il soupira. C’était pour ça qu’il lui disait quelque chose. Sûrement d’ailleurs. Ça l’angoissait beaucoup, mais comme à son habitude, il ne montrait rien. Rien de plus qu’un visage un peu perdu, un regard hésitant perdu dans ses songes.

Tout d’un coup, et comme à son habitude, sa camarade se mit à lui lancer des tonnes de questions. C’était toujours ainsi, quand un sujet commençait à piquer sa curiosité elle était incontrôlable, même pour elle. Tout allait vite dans sa tête et ses mots se bousculaient presque dans sa bouche. Il soupira, encore, un sourire au coin des lèvres. Il la connaissait bien, cette Amaryllis. Elle proposa de prendre quelque chose à manger en allant au parc et il accepta.

« Je te raconterais tout dans les moindres détails lorsque nous seront plus au calme. »

Ils marchèrent en direction d’un petit camion qui vendaient des choses à manger. Il accepta qu’Amaryllis paie. De toute façon on ne peut pas dire qu’il ait vraiment le choix. Il prit simplement une barquette de frite et ils se dirigèrent vers le parc, puis s’installèrent dans un coin un peu plus calme. Sous un arbre, étendus tout deux sur cette herbe fraîchement couper. C’était agréable, cette chaleur d’été qui tenait à se refroidir par la brise légère qui soufflait et ondulait entre les deux acteurs de cette scène. Seuls les derniers enfants qui criaient au loin ainsi que les oiseaux se faisaient entendre dans ce cadre proche de l’idylle. Sous la multitude de regards que lui portait Ama par rapport à la conversation de tout à l’heure, il succomba à lui raconter toute la scène dont il fût victime il y a peu.

« Bien, bien, je vais tout te raconter. J’avais un problème avec mon ordinateur le matin. Ça ne fonctionnait pas correctement et tu connais mes médiocres compétences en affaire d’informatique. J’étais particulièrement irrité par la situation et ce type, Elijah, vint jusqu’à moi. Il me proposa son aide que j’accepta. Il était… Je ne sais pas comment dire. Sûr de lui ? Un peu désagréable mais ça allait dans l’ensemble. De toute façon, ça allait être régler plutôt vite, alors, j’ai pris sur moi, comme à mon habitude. On était à une distance relativement correcte… Puis lorsque j’allais prendre la souris de l’ordinateur, nos mains se sont effleurées. J’étais, comment dire… Plutôt surpris. Ça m’a fait l’effet d’une décharge et j’ai perdu ma confiance d’un seul coup. Je suis allé chercher un café et un thé pour moi. Il me cherchait avec son regard dérangeant, ses sourires en coin. C’était une situation bien étrange mais pas si désagréable. Voilà pour notre rencontre. »


Il regardait son amie dans les yeux, un peu dubitatif, un peu stressé. Puis il reprit la parole.

« C’est étrange ? Non ? »
(c) sheitan





Contenu sponsorisé





Page 1 sur 1